29 août 2006

Pré en bulles

Imaginez une ville où tout le monde a la même tête. Imaginez une ville où le maire se nourrit exclusivement de groseilles et peut décréter à tout moment que cette journée se déroulera à l’envers. Imaginez une ville où le facteur, que les nouvelles soient bonnes ou mauvaises, est systématiquement accueilli au fusil à pompe. Imaginez une ville où les enfants naissent avant leurs parents. Imaginez une ville où les chiens sont sous antidépresseurs et où les chats portent le béret. Imaginez une ville où l’on construit des cabanes dans les cactus. Imaginez que le déchaussement de la planète puisse causer une euphorie telle que les poissons sautent d’eux-mêmes dans les barques des pêcheurs. Imaginez une fouine qui se prend pour un goéland. Imaginez une population qui décide d’hiberner spontanément « pour voir comment ça fait ». Imaginez des immeubles qui s’allongent pour dormir la nuit. Imaginez un journal qui ne donne que les nouvelles du lendemain. Imaginez que le kiwi soit la monnaie de cette ville et que chaque licenciement conduise à devenir moine. Imaginez que votre nez puisse tomber dans votre café durant votre petit déjeuner. Imaginez que la couche d’ozone doive être changée. Imaginez qu’on établisse le palmarès des maris les plus volages. Imaginez une quincaillerie qui voyage dans le temps pour ses clients. Enfin, imaginez que cette ville est en réalité enfouie quelque part dans votre tête. Vous voulez une pelle ?

Posté par Sylkarion à 09:19 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Pré en bulles

    Ca s'annonce sympathique tout ça...allez je dis "vernis à ongles"

    Posté par La Lutine, 29 août 2006 à 14:29 | | Répondre
Nouveau commentaire